Les jeux de shoots à l’écran (seconde partie)

 


dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 10642810


Les shoots à l’écran seraient un genre complètement oublié par la jeune génération. Pourtant cette catégorie mérite d’être reconnue 
de tous. Le « rail shooter » ne doit pas être considéré comme un style dénué de sens, il procure du plaisir immédiat et accessible à tous, c’est l’une des grande force ne l’oublions pas.

Retour sur le précédent volet


Nous avons abordé en grandes lignes, l’historique ainsi que la démocratisation lancée par Nintendo avec son fameux zapper et son mythique Duck Hunt.
Pourtant son lieu de prédilection est bel et bien les salles d’arcades et au cours de cette suite, vous découvrirez ces différentes évolutions à travers une explication claire et rapide (aussi vite que le dégaine ment de votre gun).


dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 10910210 dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 11812410

Le militaire de retour au Viêt-Nam


Duck Hunt avait rassemblé la famille autour de l’écran et là point de violence, la chasse était abordée de manière humoristique. Le jeu que je vais citer a été longtemps une référence dans le domaine et a commencé à inquiéter certaines associations de part sa violence et le thème abordé.
En 1987, alors que les enfants citaient tous les films d’actions, marquant par la suite la notoriété de Sylvester Stallone avec ses films comme Rocky ou Rambo.
Taito sort Opération Wolf, ce gun shoot s’inspire librement d’un Rambo 2, il suffit de regarder l’introduction pour s’en convaincre.
Le joueur est placé dans la peau d’un béret vert bien américain nommé Roy Adams qui doit « zigouiller » toute une armée remplie de cocos (les communistes, les soviétiques), tout en n’oubliant pas de sauver quelques otages.


Opération Wolf est considéré comme le premier jeu à donner des sensations similaire à un film d’action. Le résultat fut soldée par un succès retentissant, permettant à Taito de porter son titre sur de nombreux système (arcade, Pc engine, Master system et même micro-ordinateur).
Une année plus tard suivra Opération Thunderbolt, le second opus, ce dernier louche toujours sur les longs métrages, mais en particulier sur le ténébreux Chuck Norris.
Plus beau, le jeu gère le zoom sur les sprites et propose des scènes où on avance sur le second plan et l’action se déroulant également à bord de véhicules. L’autre innovation provient de la possibilité de jouer à deux, Taito a disposé deux guns sur la borne. Enfin, le shoot devient une pratique en équipe.
Un troisième opus sortira quelques années plus tard, avec les technologies de cette période, avec la digitalisation des acteurs pour donner une touche de réalisme. Cependant, il est occulté par une nouvelle série de Konami, il s’agit de Lethal Enforcers en 1992.
Ce dernier propose de nettoyer la ville de ses malfrats en tous genres. Le titre introduit un nouveau concept, en effet on doit tirer hors de l’écran pour recharger son arme.


dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 10512511 dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 11812410

Quelques titres suivent la lignée des artistes


La suite de Lethal Enforcers intitulé Gun Fighter propulse le joueur dans un univers du far west en utilisant les nombreux clins d’œil aux films cher au défunt John Wayne.
D’autres jeux ont aussi plus ou moins réussi leur pari ; parmi ceux-là on peut compter sur Beat Buster dont un second volet fut sorti sur le système Neo Geo 64 (échec cuisant du format) de SNK. Révolution X se présente comme un shoot en utilisant le groupe Aerosmith, ainsi que la licence Terminator 2, deux titres issus du catalogue de Midway qui ont senti le filon. Nous noterons également Area 51 où la chasse aux aliens est lancé, que du bonheur à cette époque, mais aussi trop d’abus sur des titres avec peu de qualité, une sacré contradiction ; surtout lors des passages sur les consoles de salon.

 


dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 11812411 dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 11812412


La nouvelle donne de Sega


Avec des jeux empreints des films d’invasion extra-terrestre ou bien des thèmes totalement loufoques, Sega en 1994 marque de nouveau le domaine de l’arcade en proposant de nouvelles technologies sur les shoots à l’écran.
Après avoir réinventé la course automobile et le jeu de combat, Sega révolutionne le gun shoot grâce à la troisième dimension et à une mise en scène dynamique calquée sur le cinéma d’action et autres série, façon Starky et Hutch.


Virtua Cop, finis les scrollings « ennuyeux » et bienvenue au travelling et autres mouvements de caméra ultra fluides. Par l’intermédiaire d’un gun qui commence à rapprocher de la réalité dans sa conception, mais aussi dans le plaisir de faire partager sa passion non seulement à votre compagnon d’arme mais aussi aux spectateurs regardant vos exploits.


dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 10681710

D’autres titres dans la veine similaire sortent en arcade puis sur console comme Confidential Mission ou Vampire Night qui ont connu un beau succès.
Hélas suite à un concept basique du style : moi voir, moi tue, le shoot n’arrive plus à se renouveler, chaque titre proposant des ajouts minimes (possibilité de se mettre à couvert, de sélectionner ses armes, déclencher un effet slow motion bullet-time…) ainsi que des scénarios tirés d’histoires de vampires, de zombies et j’en passe.
Mais aussi que les consoles 32 bits tuent en quelque sorte le marché de l’arcade en Europe, suite aux conversions quasiment identiques et offrant des coûts moins important pour le joueur. Pourtant comme je dis toujours, rien ne vaut l’original comme un la borne The House of the Dead, un vrai plaisir. Les consoles comme la Saturn ou la Playstation possède des qualités techniques presque identiques face aux bornes, alors quel avenir pour les salles d’arcade ?


Malgré une concurrence féroce des consoles de salon, les constructeurs innovent et donnent toujours des sensations uniques aux joueurs d’arcade.
Time Crisis, Ninja assault (complétement kitsch), The House of The Dead gardent encore leurs fans. Konami propose de la nouveauté dans l’arme en intégrant un fusil à lunette où vous jouez le rôle d’un sniper dans la série Silent scope. Par ailleurs, on notera l’ingéniosité de la borne Police 911 où des capteurs repèrent le mouvement de la personne.


dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 10953510

L’avenir du genre


Le groupe AM-2 de Sega ne se repose pas sur leurs lauriers et Ghost squad. Vous incarnez un soldat d’élite dont le but d’anéantir des terroristes, mais en intégrant quelques phases tactiques. Le troisième opus The House of The Dead revient sur le devant de la scène et son accueil sur console a eu un succès d’estime. Un quatrième opus a vu le jour, et montre que l’arcade reste toujours vaillante face aux consoles actuelles.
Avec la console Wii, les éditeurs se sont engouffrés en majorité dans la facilité en proposant des jeux offrant un gameplay limité. Cependant, on remarque un retour des épreuves de tir présent dans Wii play par exemple, un remake de duck hunt ; outre ce clin d’œil, les rails shooter sont assez bien représentés sur la machine de Nintendo.
Des éditeurs comme Namco pourraient éventuellement ressortir leur catalogue et ainsi retrouver le bonheur des fans. Time crisis 4 n’a pas connu un succès sur la ps3. Sega a profité de sortir une compilation sur Wii, mais en oubliant d’inclure le premier THOD, une honte à mon avis.
L’année dernière, Ghost squad est sorti et là un beau succès en terme de vente, en février dernier le superbe The House of the Dead overkill qui a le mérite d’être original, sans passer par la case arcade.


Capcom, eux aussi ont tenté l’expérience en proposant une dérive de Résident evil sur les consoles de Sony, et celle de Nintendo, malheureusement le résultat est très mitigé, au détriment des fans.
Le Gun shoot peut retrouver une place pour les joueurs qui recherchent toujours la performance du score, mais aussi un genre où on s’amuse immédiatement sans se poser de question.
Avec les derniers titres comme Dead Space extraction, on est en droit de penser que le jeu de tirs à l’écran a encore un avenir parmi tous les joueurs.


dossier tir - [Dossier] Les jeux de shoots à l'écran, 2ième partie et fin 11812412

Images issus du site Klov

Liens vers les dossiers
 :
Les jeux de tirs - 1ière partie
Sujet de la semaine

 

Définition d'un genre oublié - Les jeux de tir à l'écran (1/2) - GOOD GAMING

Combien de fois que j'entends mon amie Kaly crier : " c'est de la triche, c'est abusé ce p.... de jeu " lors de parties enflammées sur Rainbow six ou sur Gears of War 2 et que Kodji lui répond " Que veux-tu, c'est R6,...).

http://passiongaming63.canalblog.com

 

 

1'


Liens vers les Oldies test  (à venir sur le blog ?)


Borne arcade Police 911
Confidential Mission
Duck Hunt
Lethal Enforcers
Opération Wolf (réalisé par Sky-1664)
Silent scope
The House of the Dead
The House of The Dead 4
Time Crisis


Liens vers tests (fe) jeux video.fr :


Ghost squad
The House of The Dead Overkill
Time Crisis 4