9415

Un peu d'histoire... 
"Nous somme en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains. Toute ? non ! Un village peuplé d'irréductible gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur."

Mais enfin ! de quoi parle t-on ? Certes nos irréductibles gaulois ont eu à faire à Cléopâtre, à son nez et à son sale caractère, pour contruire un palais pour Jules César après qu'il ait piqué au vif l'égo de la souveraine d'Egypte, mais - bien qu'un easter egg sur cet épisode d'Astérix et Obélix ferait surement très plaisir aux lecteurs de la bd - ce n'est pas eux actuellement le centre de nos intérêts ! 

maxresdefault

Reprenons... La vrai Histoire... 
Nous somme en 49 avant Jésus Christ, L'Egypte vie la fin de la grand époque des Pharaons. La jeune et belle Cléopâtre VII, règne depuis 2 ans sur l'Egypte suite à la mort de son père Ptolémée XII (en mars 51 avant JC) et son mariage rendu obligatoire pour acceder au trône, avec son jeune frère de 10 ans Ptolémée XIII.

Et Bayek dans l'Histoire ?
C'est au centre des conflits entre Cléopâtre, ptolémée XIII, Jules Césars et d'autres protagonistes de l'histoire, que nous allons rencontrer Bayek, le tout premier Assassin de l'histoire de la confrérie. Avant de fonder cette confrérie qui traversera les siècles jusqu'à notre époque, Bayek fut le dernier Medjai de l'Egypte des Pharaons. Les Medjai étaient une tribu qui vivaient au nord de l'Egypte ancienne. Ils servaient autant de police, de juge ou de boureau du peuple que de protecteur des pharaons. De par son histoire et de par son passé de Medjai, Bayek était prédestinée à devenir le protecteur du peuple et de ses souverains qui font face à de nouveaux redoutables ennemis en fondant la confrérie des... Assassins.

acorigins12

La structure du jeu et du gameplay...
Avec cet opus qui se veut très riche et complet, les systèmes de gameplay de la licence vivent une totale refonte tout en gardant la base de tout les épisodes. En effet, malgré un gameplay qui pouvait rappeler une bride de ce qui aurait pu être un rpg, jusqu'à présent, la saga d'Assassin's creed n'en a jamais eu l'étoffe. Autant dans les épisodes précédant on devait suivre la trame de l'histoire pour évoluer dans le jeu et faire évoluer son personnage, autant dans celui-ci, on sera libre d'aller ou bon nous semble quelque soit notre niveau de jeu comme dans tout bon jeu rpg qui se respecte.

Assassin's Creed Origins combat

A l'instar de The Witcher et autres rpg en monde ouvert, si le joueur veut que son personnage s'en prenne à plus fort que lui, il aura tout à fait le droit de se faire méchamment massacrer la trogne ou de réussir, mais non sans difficulté, à terrasser ses ennemis malgré son niveau d'expérience pourtant plus faible. Le joueur sera même libre de suivre une quête (principale ou secondaire) et de l'abandonner pour suivre une nouvelle quête croisée sur le chemin de Bayek et de reprendre la quête précédente un peu plus tard après éventuellement avoir fait remonter son niveau d'expérience.

2045b87c39dbd0b7df552aa5a9696459

Pour augmenter son niveau d'expérience, il faudra récolter tout ce qui pourra l'être soit sur les corps que vous aurez laissez derrière Bayek, soit dans des lieux et coffres que vous trouverez pendant votre exploration. Ainsi, les armes et les armures pourront être modifiés / remplacés par un équipement d'un niveau supérieur... Un arbre de compétence vous permettra aussi de choisir quel type de joueur vous voulez être. Le mieux pour moi est d'équilibrer l'ensemble mais en mettant en priorité tout ce qui permettra à Bayek une bonne discrétion et infiltration mais si vous êtes un vaillant guerrier prêt à en découdre avec votre lance ou tout objet tranchant en votre possession, vous pourrez alors choisir les options et amélioration qui permettrons le trépas rapide et bourrin de vos ennemis. 

Assassins-Creed-Origins-Weapons

Quid des combats... 
Bien qu'apprécié par certains joueurs, le système de combat des précédents Assassin's Creed depuis le premier épisode, a été à chaque fois critiqué comme étant souvent beaucoup trop simple. Il est vrai qu'il était facile d'attendre que ses ennemis s'attaquent au héros un par un pour l'oxire facilement après une parade ou un combo. Une petite scène animée montrait alors en récompense la fin cruelle du templier après qu'il ait pris son ticket vers la mort. 

maxresdefault (2)

Au fil des épisodes le système de combat changeait progressivement jusqu'à devenir "massacrant" à partir du 3ème opus ou Connor, en bon amérindien qu'il est,se faisait avec rage, violence et son tomahawk, toute un régiment entier de soldat Anglais avec une facilité déconcertante. Avec Assassin's Creed Blag Flag, le système était assez identique mais en parallèle, l'infiltration a été nettement amélioré par rapport aux autres.

Assassins-Creed-Syndicate-meurtre-lame-secrète

Le renouvellement du système de combat, bien qu'encore insuffisamment satisfaisant pour la majorité des joueurs, est venu avec Assassin's Creed Unity. Cest franchement le gameplay de combat que j'ai le moins aimé depuis les débuts de la licence. Assassin's Creed Syndicate, lui, a encore apporté du changement et de la fraîcheur au système de combat. Seulement, c'était encore trop minime pour satisfaire tout les joueurs. Je l'ai trouvé pourtant bien pensé avec son système de combos et de niveau de difficulté, même si là aussi, les 2 protagonistes de la révolution industrielle, ne faisaient pas non plus dans la dentelle dès qu'il fallait trucider les gangs ennemis, qui tout de même savaient par moment donner eux aussi des mauvais coups sur nos Assassins. 

598f79395b3f1

Avec l'arrivée d'Assassin's Creed Origins, le système de combat de la licence beaucoup trop arcade est définitivement terminé. Mal lui prendra, le joueur qui s'attaquera cette fois-ci à plus fort que lui (même si ça ne lui sera pas impossible). Du moment où il sera repéré, il pourra être assaillis par plusieurs gardes, soldats, ennemis voir animaux hostiles en même temps. Pour se défendre à armes égales, il va falloir augmenter ses compétences et savoir donner les coups, parer et esquiver au bon moment au risque de rejoindre la mort au fin fond des tombeaux d'Egypte après une esquive de son adversaire qui aura su profiter de son avantage.

Sans titre 1

Une carte à la hauteur de l'Egypte... 
La carte du jeu est une très grande cours de récréation qui va nous faire voyager dans l'Egypte ancienne pendant des heures et des heures. Aussi grande que celle d'Assassin's Creed Black Flag, la carte d'Origins est très certainement plus fournie car si l'une avait de grandes étendues d'eau destinées à la navigation d'un pirate, l'autre a de grandes étendues de deserts, de montagnes et de vastes zones vertes et humides destinés à l'exploration d'un Medjai. Un paysage riche et varié qui représente dans tout son ensemble la totalité de l'Egypte de l'époque.

Pour la parcourir, le joueur pourra soit explorer l'Egypte dans son intégralité au hasard de son avancement dans le jeu en gardant les pieds sur terre, soit prendre son envole avec Senu, le compagnon de route de Bayek. Cet aigle sera alors vos yeux dans le ciel et toute l'étandue de l'Egypte. Il n'aura d'ailleurs aucune limite de distance par rapport à Bayek contrairement à la chouette de Far Cry Primal, il pourra donc, si l'envie vous en prend, survoler la carte du pays dans sa totalité. En plus de voir la carte dans son ensemble pour se repérer, Senu permettra de marquer ou cibler les ennemis, les objets et les zones importantes à explorer.

Par ailleurs, il n'existe plus de mini carte comme dans les précédents jeux (détail qui ne me gênait pas) mais pour se diriger, le joueur aura à sa disposition une boussole en haut de l'écran, qui le conduira dans des lieux stratégiques et importants pour suivre périple de Bayek. De plus en plus de jeux retirent ces minis cartes qui guident parfois un peu trop facilement le joueur d'un point à un autre. Sur Origins, le joueur est un peu plus libre de ses mouvements et de ses décisions. Il fait son jeu comme bon lui semble. 

assassinscreedorigins_dlcimages_0001-1280x720

Et le présent... 
Pour le présent, je n'ai malheureusement aucune information dessus. Ubisoft garde tout pour eux afin de nous faire, je l'espère, la bonne surprise d'un présent digne, voir même mieux, du présent avec Desmond. Peut-être retrouvera t-on les Assassins qui l'accompagnaient et qu'on a d'ailleurs aussi retrouvé dans Black Flag. Je parle bien sûr de Shaun et de Rebecca (et pourquoi pas aussi le père de Desmond ?). C'est bien aussi d'avoir un peu de mystère sur ce nouvel opus ! 

Que fait-on du reste... 
Pour le reste, il y a encore tellement de chose à dire que je préfère vous laisser le découvrir quand vous y jouerez. Je vous assure, que ce soit le contenu du jeu (environnement, population, les animaux, le fait que ce soit un monde vivant, etc), les contenus supplémentaires gratuits ou les 2 dlc jouables dont un qui se base sur les croyances et les légendes égyptiennes, ils valent vraiment la peine qu'on y porte toute l'attention qu'on peut apporter à cet opus. Si vous ne vous êtes pas encore décidé à le prendre, selon moi, vous ne perdrez rien à l'essayer et je suis certaines que vous ne serez pas déçu même s'il ne sera très certainement pas exempt de défaut. J'avoue, ça fait un peu "fan girl" de dire ça, mais je suis persuadée que cet épisode donnera le souffle de vie dont la licence avait grand besoin.